Table ronde sur l’Entreprenariat social

28 mars 2018

À l’occasion de la visite d’État au Canada de Leurs Majestés le Roi et la Reine des Belges, la Fondation KBF CANADA a organisé le vendredi 16 mars 2018 une table-ronde consacrée à l’Entreprenariat social, à la TOHU (Montréal).

Les échanges ont principalement porté sur les sujets suivants :

  • Le passage à l’échelle

Pour un entrepreneur social, comme pour les petites et moyennes entreprises, l’enjeu est souvent de passer de l’expérience-pilote/locale réussie à un effet d’échelle, afin de pouvoir atteindre un impact significatif voire systémique. Mais comment faire pour réussir le passage à l’échelle et changer de taille ? Comment trouver des capitaux pour y arriver ? Quel est l’impact humain de ce passage à l’échelle : trouve-t-on les talents disponibles ? En grandissant, le métier de l’entrepreneur social ne change-t-il pas radicalement en passant de spécialiste/expert à une fonction de manager/gestionnaire, fonction très différente ? Y a-t-il un risque de burnout si l’expansion est trop rapide ?

  • La conciliation de l’objectif social/sociétal avec celui de rentabilité économique

Il n’est pas toujours simple de concilier ces deux objectifs. Comment les entrepreneurs sociaux vivent-ils cette tension apparente ? Y a-t-il des choix cornéliens à faire parfois, pour rester pragmatique d’une part, sans perdre son âme d’autre part ?

Les entrepreneurs sociaux canadiens ayant participé à la table-ronde sont les suivants : Jean-François Archambault (La Tablée des Chefs), Manon Barbeau (Wapikoni Mobile), Sandrine Faust (Allô Prof), Pierre Legault (Renaissance), Fabrice Vil (Pour 3 points) et Stéphane Lavoie (La Tohu). Des entrepreneurs sociaux belges ont également participé à la discussion.